chez ptipois

It's only food, folks!

06 septembre 2006

Il fait re-chaud (et un rasam)

cho

Alors, cet automne, ça vient ?

La fraîcheur se faisant attendre, et bien que ça n'ait aucun rapport, j'ai fait un dal rasam pour me remettre l'estomac à l'endroit à la suite de quelques petits tracas éditoriaux dont cette rentrée semble prodigue.
Ce n'est pas un rasam orthodoxe, c'est une version très simplifiée. Et parce que je dois courir rejoindre un éminent collègue  à "Sensing", je vais vous donner une recette simplifiée de ma version simplifiée.

rasam1

Pour commencer, des toor dal (lentilles jaunes cassées généralement enduites d'huile de ricin pour faciliter la conservation) sont rincées et couvertes d'eau dans une casserole. J'ajoute un citron jaune coupé en tranches et une bonne cuillerée à soupe de curcuma. Ça va bouillir jusqu'à ce que les lentilles soient liquéfiées et le bouillon bien lié. Je sale à la fin.

rasam2

Je retire la moitié des tranches de citron (le reste sera incorporé à la soupe) et je passe le tout au presse-purée à main (Robuchon, qu'il est drôle, appelle ça un "pilon percé". Quand j'ai trouvé ça dans ses recettes inédites, j'ai passé un petit moment à me demander de quoi il parlait. Mais j'ai un peu appris à parler le robuchon, c'est un langage assez particulier. Par exemple quand il dit "la ménagère". À chaque fois, l'on pouffe. Fin de parenthèse.)
Je goûte et rectifie l'assaisonnement. J'ajoute pas mal de poivre du moulin.
Le secret d'un rasam, c'est le tarka : la finition à base de beurre clarifié dans lequel sont frits divers aromates.
Donc, dans une bonne quantité de vrai ghee maison, je fais dorer sur feu moyen quelques feuilles de kari, quelques gousses d'ail émincées, des graines de cumin et des graines de moutarde, plus quelques chilis rouges séchés. Quand tout cela noircit quelque peu et sent très bon, je le jette dans la soupe où cela fait un splurchchch ! caractéristique.
Je remue un peu l'ensemble pour réunir les saveurs. Voilà, c'est prêt.

Posté par Ptipois à 11:55 - Recettes - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    feuilles de kari

    votre rasam, quoique très différent de celui que j'ai l'habitude de boire chez mes amis en Inde, me semble très appétissant!!!je vais l'essayer...
    En revanche j'aurai un renseignement à vous demander: où trouvez-vous les feuilles de kari???
    Je suis obligée d'en ramener des fraîches chaque année et de les congeler pour ma consommation de l'année, mais je n'en ai généralement pas assez...
    Merci de me tenir informée de vos sources,
    cordialement, jodd

    Posté par joss, 07 février 2008 à 16:20
  • tu m'affoles les papilles !!!

    c'est vrai... c'est insupportable, toutes ces notes provocantes qui suscitent un tel émoi gustatif !!!

    Quand est-ce qu'on mange ?

    Posté par Christian, 08 septembre 2006 à 16:21

Poster un commentaire