chez ptipois

It's only food, folks!

18 mai 2007

Before la coqueluche

Désolée d'avoir déserté ce blog pendant presque un mois ; une mystérieuse maladie s'est abattue sur moi le soir même du premier tour de l'élection présidentielle. Et depuis, je traverse une période très pénible, avec des nuits sans sommeil. Elle n'a pas été diagnostiquée dès le début, d'où une évolution difficile.
Avant cela, je menais une vie normale. Je sortais dans Paris sans fatigue, sans quintes de toux, sans afflux de chaleur au visage. Je me baladais par exemple à Château-Rouge, où je photographiais des piments habaneros, qui sont une des choses que j'aime le plus au monde.

habaneros1

Il y en avait justement quelques sachets suspendus sur un très beau mur.

habaneros3


habanero2

Et même un petit qui s'était échappé. En ce temps-là, si proche, et qui me paraît maintenant si lointain, les habaneros venus d'ailleurs couraient librement sur les trottoirs de Paris.

On n'avait pas encore reçu le coup de massue sur la tête, ce coup de massue qui laisse hébétée, impuissante et déprimée la moitié de la France ; et moi, je ne savais pas encore que j'avais la coqueluche. Je croyais juste que c'était un gros rhume, un gros vilain rhume poilu.
Mais comme justement ça faisait mine de devenir vilain, un soir, n'y tenant plus, je me suis rendue aux urgences ORL à Lariboisière. C'était la veille du 1er mai ; si le lendemain n'avait pas été férié, j'aurais attendu de voir mon médecin traitant. Voulant en finir vite et éviter une surinfection, je n'ai pas hésité.
J'ai attendu de minuit à 4 heures du matin, toussant et flageolant. Une dame âgée, accompagnée de son ami et de sa fille, attendait depuis 19 heures. Une jeune Sri-Lankaise toussait, comme moi, de manière très sonore, en chant de coq, avec des reprises respiratoires difficiles. Je ne pensais pas encore à la coqueluche.
Au bout d'un certain temps, l'attente n'a plus d'importance. Le temps s'arrête. On se fiche d'avoir attendu trois heures, et si l'on doit attendre jusqu'au jour, on attendra. Tout plutôt que de sortir autour de la gare du Nord aux petites heures du matin. Il y a deux personnes âgées affligées de saignements de nez sévères. Il faut les mécher, les panser ; les pauvres, sans doute une suite des fortes chaleurs que nous avons eues ces jours derniers.
C'est peu avant 4 heures que je pénètre enfin dans le bureau de l'interne en ORL. Une frêle jeune fille peu aimable qui me questionne à peine, m'examine très peu, n'écoute pas mes poumons (je lui dis pourtant que je tousse depuis une semaine sans pouvoir dormir la nuit), mais qui en revanche prend un plaisir sadique à m'abaisser la langue de toutes ses forces avec sa plaquette de bois. Deux fois elle me fait étouffer ; à chaque fois elle a un petit sourire au coin du bec. Elle me dit "c'est viral" et me fait illico une superbe ordonnance de sérum physiologique pour me laver le nez. De toute évidence, elle se fout de ma gueule.
"Vous croyez que je suis venue ici et que j'ai attendu quatre heures en pleine nuit pour me faire prescrire du sérum phy ?
— Si je vous donne des antibiotiques, vous allez développer une résistance aux germes.
— Ne pas dormir pendant plusieurs nuits à cause d'une toux, ça ne vous dit rien ?"
Elle ne m'écoute même pas. De toute évidence je l'embête beaucoup. Je la prie de me donner une ordonnance digne de ce nom ; elle finit par griffonner quelque chose à base d'amoxicilline au bas de son ordonnance et me congédie — pas franchement d'un coup de pied dans le cul, mais le cœur y est.
Eh bien, greluche de garde, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu as fait une belle erreur de diagnostic. Il y a une coqueluche qui traîne depuis quelque temps, et le nouveau mode de transmission de cette maladie très désagréable — et potentiellement dangereuse pour les très jeunes — se fait par les adultes, vers les jeunes enfants non vaccinés. C'est dire qu'il ne faut pas rigoler avec ça. Et toi, si tu m'avais examinée correctement au lieu de faire ta pétasse, j'aurais eu — au lieu de cette ordonnance pour rhume banal arrachée à grand-peine — un traitement d'érythromycine qui aurait, sans enrayer la maladie, au moins écourté la période de contagion.

affiche1

Nous sommes le 18 mai et je tousse encore. Je pense toutefois être entrée depuis quelques jours en période de convalescence. Jusqu'à la nuit dernière, je redoutais la position couchée. Je ne m'endormais pas avant 4 ou 5 heures du matin. Je ne me réveillais pas avant midi. Cela me niquait totalement mes journées. Cette nuit j'ai tout de même pu dormir à 3 heures, m'éveiller à 11 heures. Il y a un net progrès. On va donc, cahin-caha, recommencer à vivre. Et pour quel avenir ?
Cet entre-deux-tours a été celui de la crainte, des faux espoirs, de la préparation au découragement. Et maintenant, après le coup de merlin, c'est la torpeur. Nous sommes tellement sonnés que plus personne ne moufte. Les seules voix qu'on entend sont celles des imbéciles arrogants qui ne perdent pas une occasion de rappeler qu'ils ont le triomphe modeste, d'une presse ahurissante de collaborationnisme courtisan (je propose qu'on rebaptise Le MondeLa Pravda, en voilà un bon titre !), d'une moitié de la France qui s'apprête à saigner l'autre, de toute une culture plurimillénaire qui, pour une des rares fois de son histoire, opte pour la négation d'elle-même. Plus rien ne sera jamais comme avant.

omo

Mais ne cédons pas au cafard. Bientôt, quand j'irai mieux, nous retournerons à Love Apple Farm. C'est promis. Il reste des légumes à récolter.

Posté par Ptipois à 00:53 - Paris - Commentaires [77] - Permalien [#]

Commentaires

  • coqueluche

    bonjour j'ai lu es apprecié se site j'ai decouvert il y as une semaine que j'avais un debut de coqueluche ça fais 2 mois que je tousse le probleme c'est que je ne supporte pas les antibio je suis sous l'érythromycine a 2 par jour mais j'en prend qu'un car je ne le supporte pas meme le 1 par jour me rend malade en plus je suis diabetique on m'as dit la montage ferait du bien et je viens de le lire ici dans ton site es ce que ça marche vraiment ? voila merci bonne journée

    Posté par jessi, 29 octobre 2007 à 10:24
  • Après une grippe, on m'annonce que je dois sûrement avoir la coqueluche....;antibios, verdict en fin de semaine......

    Posté par auré, 29 octobre 2007 à 19:23
  • besoin de conseils

    Bonsoir

    Je tousse depuis début juillet et je suis allée voir trois fois mon médecin cet été mais on pensait que c'était une allergie. Puis fin octobre mon médecin ma fait faire des radios du poumon (je n'avais rien), une prise de sang et une sérologie coqueluche. Celle-ci indique que j'ai été en contact avec une bordetella (la bactérie de la coqueluche. Je suis allée voir un médecin qui ne m'a pas donné de traitement car je ne suis plus contagieuse. En effet, je ne tousse presque plus que le soir de temps en temps. Pouvez-vous me dire si je ne suis plus contagieuse ? Merci pour vos réponses

    Posté par stephie, 11 novembre 2007 à 17:33
  • Purée... Je n'ai jamais eu autant de commentaires sur un post de blog. C'est sûr que si j'avais fait "blog médical" au lieu de "blog de cuisine", le trafic serait tout autre !
    Oui mais voilà je ne suis pas médecin.
    Sans être médecin, Stephie, je peux au moins vous dire qu'il ressort plusieurs choses de votre message et de la plupart des autres commentaires sur ce post :

    - Il y a bel et bien une épidémie de coqueluche en France depuis plusieurs mois ; les enfants étant vaccinés, elle s'attaque en priorité aux adultes.

    - Le diagnostic correct est rare, je remarque que pas mal de médecins envisagent la coqueluche en tout dernier lieu, laissant leurs patients souffrir et insomnier pendant des mois. Certains, plus éveillés, y pensent assez tôt.

    - La contagion de la coqueluche se situe pendant la phase aiguë, donc si vous avez commencé à tousser début juillet on peut dire que votre phase aiguë a pu durer 3 semaines depuis ce moment. Elle coïncide avec la fin de la rhinopharyngite initiale et se prolonge pendant la phase de toux la plus sévère. Il semble assez clair que vous n'êtes plus contagieuse depuis cet été.

    Quant au traitement, je ne peux pas donner tort à votre médecin : si votre toux est devenue rare, il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre la fin de la régénération. La bordetella est présente au début de la maladie et s'élimine relativement vite, mais elle a eu le temps de faire du dégât dans l'épithélium de vos bronches, d'où la toux nocturne prolongée. Or cet épithélium met du temps à se reconstituer, et c'est pourquoi les suites de la maladie durent longtemps. Quand vous ne toussez plus que de temps en temps, c'est que la régénération est presque achevée. Vous pouvez tout de même aider le processus et éviter la fragilisation de vos bronches en prenant des remèdes homéopathiques tels que Pertudoron (Lehning) qui est spécialement étudié pour la coqueluche.

    Posté par Ptipois, 11 novembre 2007 à 17:50
  • Merci pour votre réponse. Bonne soirée.

    Posté par stephie, 11 novembre 2007 à 19:29
  • hello

    bonsoir je viens de lire votre commentaire pour le medicament en homeopathie je vais allé le cherché moi je suis allé a la montagne une semaine mais je tousse toujours il y as des jours ou je ne tousse pas pendant 3 jours a peu pres alors je me dit qu'elle es entrain de partir lol enfin j'espere ton site es genial
    jessi

    Posté par jessi, 15 novembre 2007 à 16:44
  • question serologie ?

    Bonsoir

    J'ai fait une sérologie coqueluche le 30 octobre il faut en refaire une trois semaine après donc si je l'a fait le 19 novembre n'est ce pas trop tard ? Sinon j'y vais demain matin ?

    Merci pour vos réponses.

    Posté par stephie, 16 novembre 2007 à 20:03
  • coqueluche quand tu nous tiens

    bienvenue au club ,voilà 1 mois que je coqueluche ,pas drole! mais comme cela fait du bien de vous lire tous merci pour tous les bons conseils

    Posté par mimi, 22 décembre 2007 à 11:53
  • coqueluche oui ou non ?

    bonsoir j espere que vous pourer me repondre je sais pas si j ai la coqueluche mais je tousse a ne plus m 'arreter quand je rie je tousse quand je respire fort j entend un drole de bruit dans mes bromche on ma promostiquer une grippe mais quand meme on dirais une coqueluche avec le bruit comme le siflement du coq et j ai une fille de 2ans mais a jour a ses vacin je sais pas quoi en pencée de tout sa

    Posté par sarah, 23 décembre 2007 à 00:24
  • 33 commentaires sur ce post, purée ! C'est le record absolu du blog. De quelque façon qu'on tourne la chose, c'est déprimant.

    Chers tous, je vous aime beaucoup, mais désolée, je ne suis pas médecin et c'est pas écrit Doctissimo ici. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de changer de toubib et d'en trouver un sérieux. By trial and error, on trouve.

    Posté par Ptipois, 23 décembre 2007 à 14:00
  • moi aussi jai la coqueluche

    Coucou alors moi sa fait a peu prè 1 mois ke je tousse je me sui décider la semaine dernière a allé voir le médecin la première fois il ma rien trouvé la deuxième foi ke jy sui allé deux jour après jai fai ke toussé dans son cabinet et la il me répond ke jai peut ètre la coqueluche dc jai été faire une prise de sang mai il falai attendre 8jours les resultat car il fallai ke sa parte a l'institut pasteur dc le lendemain jai été aux urgence car mon médecin pensai ke javai aussi lappendicite la jarrive sétai a l'hopital henry mondor.
    jai attendu 5 heures il mon fai juste une radio du thorax et une prise de sang après il son venu me voir et il mon di ke je pouvai partir le diagnostic étai ke j'avais la grippe et une gastro entérite infectieuse et depui hier jai recu la réponse de l'institut pasteur me disant ke jai une coqueluche aigue en plus je travaille dans crèche hier jai été travaillé car c le soir ke jai recu les résultat. Maintenant jai vingt jours d'antibiotique voila sa ma fai du bien d'écrire ce message car en plus sa fai depui 5h du matin ke je suis debout.

    Posté par mel9488, 03 janvier 2008 à 07:35
  • coqueluche

    bonjour,
    alors moi je tousse depuis mardi dernier c'est une toux qui m'empeche de dormir et enpeche aussi les autres de dormir et qui me provoque des envies de vomir tres fotes...hier je suis aller chez mon médecin qui ma diagnostiquer une coqueluche mais ce qui m'étonne c'est qu'il ne ma donner que 3 jours d'antibiotique...aucunes prises de sang ni radios des poumons na été éffécuées...
    Pensez vous qu'il faudrai ke je consulte un autre docteur?
    dois je m'inquiéter ?

    Posté par debi, 23 février 2008 à 21:59
  • 3 jours d'antibios ? Changez de toubib.

    Posté par Ptipois, 23 février 2008 à 23:44
  • coqueluche

    Bonjour,
    Pour moi ça fait 1 mois que je tousse après la prise de sang c'est bien la coqueluche mais je pense l'avoir contracter en avion donc faire un vol pour la faire disparaitre comme le dit une personne n'ai peut-être pas le bon moyen je pense qu'il n'y a que la patience pour ce genre de maladie.

    Posté par korolenka, 27 février 2008 à 09:44
  • moi aussi suis touchée par la coqueluche !!

    incroyable! la coqueluche a 52 ans ....
    depuis 1 mois je tousse a en vomir, avoir des etourdissements ,mal a la tete,fievre a 40 etc ...
    au debut : diagnostique de grippe => pas d antibio ...au bout de 10jrs je toussais tellement que je retourne chez toubib :diagnostique :bronchite => antibio + cortisone
    mais 10 jrs + tard tjs cette foutue toux de jour comme de nuit à reveiller tt le monde!
    bref; je retourne chez toubib , c'est sa remplaçante et elle diagnostique coqueluche , donc prise de sang le lendemlain+ radio thorax + envoi a pasteur et c'est une coqueluche !
    donc, re-antibio + cortisone ....
    et fatigue absolue et maximum ....
    merci de ce post, çà m'a fait du bien de lire que nous sommes plusieurs a partager cet emm.... maladie !
    bye et courage

    Posté par mimilasardine55, 07 mars 2008 à 15:34
  • Ma fille a eu une coqueluche fin 2006. Après avoir vu 2 médecins qui n'y voyaient qu'une angine (?!!) après plusieurs semaines d'une toux sifflante avec vomissements nocturnes. C'est un homéo qui a levé le lièvre... ni antibio, ni corticoïde, en quelques jours c'en était fini.
    Ceci-dit il y a des poisses qui durent plus longtemps : encore 4 ans et 2 mois, putain que c'est long !!

    Posté par Virginie, 22 mars 2008 à 00:32
  • coqueluche

    et bien moi aussi j'ai 51 ans et j'ai la coqueluche !!! c'est trop penible ça de tousser jusqu'a epuisement ça fait presque 3 semaines que je traine ça et c'est en dent de scie des fois c presque bien et des fois c'est trop dur surtout la nuit.....

    Posté par corailetlagon@ao, 26 mars 2008 à 09:36
  • coqueluche aussi

    je suis impréssionnée par tous ces commentaires car j'ai la coqueluche depuis 3 semaines et j'ai vécu la même histoire aux urgences,"c'est viral"...
    une prise de sang vient de confirmer.
    gros rhume, nez bouché, mal de tête, nervosité, douleurs au visage, fièvre et fatigue immense, je ne pouvais plus rien faire pendant 15 jours, les nuits sont courtes
    .ps : une radio ne sert à rien.
    j'espère n'avoir contaminé personne.
    faudrait vraiment que les services sanitaires se penchent un peu sur la question.
    bon courage à tous pour cette maladie épuisante

    Posté par mumu, 13 juin 2008 à 21:33
  • peu etre coqueluche ????

    Bonjour,
    Je tousse depuis 3 semaines,quintes terribles à me faire lever le coeur, la nuit s'est finit depuis 1 semaine, et depuis cette semaine j'ai beaucoup moins de quintes.
    Je suis allée enfin consulter hier.Prise de sang et présence d'anti corps anti-toxine bordella pertussis à faible taux, ils concluent coqueluche peu probable.Donc je ne suis pas plus avancée, je dois prendre traitement allergies pendant 1 semaine pour voir le résultat mais je n'y crois pas du tout.
    Peut on avoir la coqueluche avec les résultats que j'ai eu à la prise de sang ????
    Je n'ai jamais eu de fievre et ne suis pas fatiguée, les quintes étaient au moment où je me couchais et une fois endormie, plus rien.
    Merci de me répondre.

    Posté par zazak, 25 juin 2008 à 15:53
  • Zazak, je vous dirai ce que j'ai dit plusieurs fois dans ces commentaires : je suis pas toubib.

    Toutefois je continue de constater la nullité des praticiens : le retour de la coqueluche est un problème grave et apparemment ce sont les derniers à s'en rendre compte. S'il y a des Bordetella dans vos résultats de tests c'est que vous avez été en contact avec la coqueluche, point barre. Alors je vous conseille ce que je conseille aux autres, CHANGEZ DE MÉDECIN jusqu'à ce que vous trouviez quelqu'un qui vous écoute et qui vous examine sérieusement.

    Posté par Ptipois, 25 juin 2008 à 15:57
  • et un de plus

    J'ai rejoins la communauté, je tousse depuis mi juin 2008, au début j'ai cru comme beaucoup à une rhino qq chose, en Août seulement alors que je croyais crevé on diagnostique une coqueluche, cortisone, antibio aérosols que dalle aujourd'hui on arrive à fin septembre, je tousse toujours moins c'est sûr, j'ai jeté tous les médicaments qui ont du me bouffer le foie... j'ai 50 ans bientôt je suis crevé, je me couche à 21h pour me lever à 08h et quand je peux je fais une sieste... mon analyse de sang du mois d'août donnait 23000 globules blancs, aujourd'hui j'en ai toujours 11500... et le 2° tests coqueluche est toujours positif...
    je vais essayer le truc pertudaran, mais comment remonter la pente, je suis crevé épuisé, aujourd'hui je dors même si je tousse encore beaucoup en position couché en août j'ai fait combien de nuits blanches c'était horrible, j'ai perdu mes vacances et gaché celles de mon entourage...
    que fuat il prendre pour remonter la pente et combien de temps cela va durer encore ???

    merci pour vos témoignages, je ne suis pas seul , courage à tous et à moi même

    Posté par Franck, 23 septembre 2008 à 17:04
  • Hallucinant !

    mon fils de 14 ans tousse depuis le 11 juillet 2008. Il a été tout d'abord à l'hopital week end du 14 juillet férié oblige, radio des poumons rien. Il repart avec seulement du maxilase. 4 jours plus tard, je l'amène chez le médecin généraliste : nouveau sirop. On part en vacances ! pharmacie à la mer on tente un autre sirop ! il a du tous les essayer le pauvre. On rentre en catastrophe, il consulte un autre médecin généraliste vacances oblige : autre sirop et rien d'autre. On prend rendez vous chez le pédiatre le 10.08 = rendez vous pour le 23 septembre rien avant ! donc on attend
    En attendant on revoit un nouveau médecin généraliste qui prescrit radio des poumons = RAS et prise de sang pour allergies (acarien, graminées, poussière, moisissures etc...) Allergies = rien ! donc on tente un traitement cortisone et ventoline. La toux se calme mais c'est pas encore ça. On revient 4 fois voir ce médecin. On va voir un magnétiseur : au cas ou se serait nerveux mon entourage pense qu'il a des tocs ! aucune raison d'être stréssé mon fils est en vacances. Il me rassure ce n'est pas nerveux et donne un traitement homéopathique. Toujours pas de changement aprés tout ça, je ne peux pas attendre le rendez vous chez le pédiatre. Je prends rendez vous en urgence chez un ORL dans une clinique où je connais une amie secrétaire médicale qui me pistonne et me permets d'avoir un rendez vous en 2 jours au lieu de 6 mois. Il lui passe une caméra du nez dans la gorge, ne voit pas d'irritation. Pense que c'est lié à une ancienne déchirure; selon lui pour atténuer la douleur dans la poitrine dûe à la déchirure il tousse, du coup la trachée est irritée. Il lui donne un traitement de cheval : fiston de plus en plus crevée. En plus c'est la rentrée scolaire. Ca énerve les profs en cours de l'entendre tousser ; au supermarché limite une dame l'agresse car il lui tousse dessus. Ne sachant pas ce qu'il avait pour moi ce n'était pas contagieux. Je me bats presque avec elle ! le stress monte ! Je craque et ne pouvant attendre fin septembre je vais chez le pédiatre au culot sans rendez vous : il comprend l'urgence j'aurai du y aller plus tot. Selon lui il est fatigué de tous les traitements qu'il a ingurgité ! c'est nerveux, à force sa trachée est irittée, il lui suggère de manger un maximum de bonbons sans sucre et lui donne un traitement anti toux.
    Je rencontre mon médecin généraliste à son retour de vacances par rapport à mes vaccins pour la Visite médicale du travail. Sans voir mon fils il me donne une ordonnance pour une prise de sang pour voir si ce n'est pas la coqueluche. Samedi matin 7H prise de sang et seulement le mercredi soir suivant les résultats tombent : la coqueluche
    j'en pleure à la fois soulagée de savoir enfin que la maladie est diagnostiquée.
    Je rappelle tous les docteurs pédiatre, spécialistes qu'il a vu et leur donne le résultat : ils sont génés et ne comprennent pas comment ils sont passés à coté.
    J'en informe aussi le collège : il est exclus durant les 5 jours de traitement d'antibio car il est contagieux ! à la fois il est au collège depuis la rentrée et on ne savait pas ce qu'il avait donc il a du contaminé d'autres personnes !

    Il a arrété les antibio vendredi dernier et là il tousse de plus belle encore pire qu'avant. Lundi matin il s'éttouffe je file le récupérer au collège le médecin arrive en urgence et lui donne un nouveau traitement avec cortisone en plus !!!!!

    Ce soir pas de crise mais hier il est resté assis dans un fauteuil jusqu'à 3h du matin, impossible de se coucher.

    Pardon d'être aussi longue, mais je n'en peux plus nerveusement je craque : il est crevé
    tout le monde est sur les nerfs, de le voir souffrir et ne pouvoir rien faire !

    je tente desespèremment de trouver des vols d'avions ou hélico coqueluche sur Toulouse en vain : avez vous des contacts ?
    je suis prête à tout tenter

    A quelle altitude sinon faudrait il qu'il aille pour tuer ce satané germe ?

    ça fait 3 mois que ça dure et c'est déjà trop long !

    il a été vacciné en 95 96 et en 2006 : même vacciné on l'attrappe quand même

    MERCI PAR AVANCE POUR VOTRE AIDE.

    Je suis effrayée de lire autant de message similaire au mien : on ne peut plus faire confiance aux hopitaux ! cliniques spécialistes pédiatre : c'est mon médecin de campagne qui a trouvé !!!!

    je pensais jusqu'à la semaine dernière que c'était un cas isolé

    et à la TV on n'en parle pas ? pourtant c'est super grave ces épidémies

    ça doit rapporter de l'argent aux laboratoires pharmaceutiques

    Merci pour vos témoignages, c'est bon de ne pas se sentir seul : courage à tout le monde et encore MERCI.

    Posté par Thierry, 08 octobre 2008 à 23:01
  • information / désinfo

    Bon, comme les autres je découvre que je dois faire une coqueluche ... hier j'ai regardé sur le réseau sentinelle (sentiweb.org je crois, qui piste l'état des épidémies en cour en France.

    Interressant, de constater qu'il n'y a aucun cas de coqueluche déclaré (notamment à aix en Provence ou tout le lycée militaire a été infecté malgré leur vacination à jour ..) /: aujourd'hui vous avez en france des gastros, des varicelles et ..... de l'asthme...
    Bien trouvé non ??
    Un asthme bactériologique ou viral, maladie franco française, sans doute inventée par nos chers laboratoires médicaux..
    Bonnes réflexions.

    Posté par coqueluche, 21 octobre 2008 à 23:32
  • Alors ça (aucun cas de coqueluche déclaré d'après le réseau Sentinelle), c'est le bouquet.

    Oui, l'asthme bactériologique-viral, ça c'est trop fort ! C'est une belle spécialité française, le noyage de poisson. Quitte à donner des explications foireuses pour avoir la paix, et pendant ce temps l'épidémie continue. Tout le lycée militaire d'Aix qui tousse la nuit, ça doit s'entendre dans le quartier...

    Tout cela se résume, en définitive, à une question d'incompétence. En parallèle il existe des médecins et des généralistes qui sont tout simplement sensibilisés à la situation et la prennent par le bon bout, c'est ainsi que j'ai fini par être soignée correctement.

    Mais lorsque je suis allée faire l'examen de sang, l'analyste se foutait carrément de ma gueule en me plantant l'aiguille : "Alors comme ça on croit avoir la coqueluche ?" - d'un air méprisant. J'avais un bras enserré dans un caoutchouc, mais l'autre j'aurais dû le lui envoyer dans la figure. Mais ça ne se fait pas et ça peut poser des problèmes techniques.

    Je crois qu'il y a un problème d'intelligence dans la France contemporaine.

    Posté par Ptipois, 22 octobre 2008 à 06:37
  • coqueluche

    bonjour,
    Depuis quelques semaines je toussais, mon médecin a décelé une tracheite, donc traitement mais aucun résultat je retourne le voir, en lui disant que ce n'était pas normal que je tousse autant et je lui parle de la coqueluche, il me dit on va faire le test, donc prise de sang et 8 jours après mon médecin m'appelle en me disant vous avez une coqueluche aigue.J'en étais presque sure car j'avais été voir les symptomes sur le net et tout correspondait. quinte de toux, respiration coupée, a en paniquer car j'ai l'impression que je vais mourir à chaque fois, des mucosités genre blanc d'oeuf au fond de la gorge qui nous étouffent. Les nuits sont terribles, je ne peux pas dormir, et des que je m'assoupie je suis reveillé par un étouffement et là c'est terrible, je redoute les nuits. Mon médecin m'a donné des antibio pendant 8 jours, et il m'a dit qu'il n'y avait rien d'autre à faire, à part être patiente, j'ai essayé tous les sirops antitussif de la terre, rien n'y fait je tousse, les suppos, etc... et là je viens d'acheter en pharmacie des granulés d'homéo. Je tente tout, car j'aimerai pouvoir dormir ne serait que quelques heures.
    Une nuit j'ai même fini aux urgences car mon mari en panique a crut que j'étais sur le point de rendre l'âme, avez vous une technique pour la reprendre sa respiration, car je panique et je crois que c'est pire.
    Merci à tous.
    Dès que je serai remise je vais voir mon médecin pour remettre à jour mes vaccins, c'est quand même idiot de ce choper des maladies alors qu'il existe des vaccins.

    Posté par cat92, 27 octobre 2008 à 15:27
  • bonsoir Cat92,
    Même vacciné mon fils a attrapé la coqueluche.
    Il tousse moins mais tousse encore, depuis le mois de juillet, antibio pris début octobre. On m'a conseillé l'altitude deux jours à la montagne lui ferait le plus grand bien. Le docteur lui a redonné avant hier un traitement comme pour les asthmatiques on verra bien. A la prise de sang son test est toujours + et le restera toujours parait il !!!
    Bon courage c'est trés long !

    Posté par Thierry, 29 octobre 2008 à 22:00
  • Coqueluche aussi

    Coucou!!!!
    Aha je pensais être la seule greluche à avoir attrapé la coqueluche . Je l'ai eue en novembre et si ça peut (ne pas) te rassurer, j'ai toussé pendant 3 mois. On a également cru que je racontais nimporte nawak, on m'a même dit "c'est parce que vous fumez" alors que je ne fume pas!!! Bref, je compatis et je te souhaite une bonne convalescence!

    Posté par Lisanka, 18 mai 2007 à 06:06
  • Je partage tout à fait ton analyse. Ce à quoi on assiste est pour le moins stupéfiant (voire inquiétant et je pèse mes mots). J'ai espoir d'un sursaut mais rien n'est moins sur. L'avenir nous le dira...

    Posté par Marie, 18 mai 2007 à 08:20
  • C'est peut-être le calme avant la tempête...

    Posté par ptipois, 18 mai 2007 à 12:21
  • Je te souhaite un prompt rétablissement. Tu es dure
    avec "Le Monde" et oui, il nous manque des Beuve-
    Meury, On a beau se dire "5 ans seront vite passés"
    il faut tenir.

    Posté par gabriella, 20 mai 2007 à 00:06
  • Ah mince, la coqueluche... j'ai une amie qui l'a depuis des mois, parait que c'est long. J'espère moins quand même qu'un quinquennat.
    Meilleures pensées, bon rétablissement, Ptitpois

    ps : moi, c'est pas mieux, c'est un zona que je me tape...

    Posté par drabby, 20 mai 2007 à 11:41
  • La coqueluche des français est effectivement une fichue bactérie :
    De petite taille, elle se déplace très rapidement, au point qu'on pourrait penser qu'elle possède le don d'ubiquité. La période de gestation de la maladie peut atteindre plus de 30 ans, pendant lesquels la bactérie éradique peu à peu les congénères qui pourraient entraver sa progression, engrangeant au passage leur énergie. Enfin, elle lance son offensive impitoyable... Hélas, peu de chance d'en guérir avant cinq ans...

    Bon rétablissement, néanmoins

    Christian

    Posté par Christian, 21 mai 2007 à 10:32
  • Bien vu Christian. Hélas moi j'ai la bactérie à l'intérieur ET à l'extérieur. On vit une époque formidable. Bises néanmoins.

    Posté par ptipois, 21 mai 2007 à 11:18
  • Bon rétablissement surtout. Prends soin de toi (et les urgences de Lariboisière, tiens, on aurait pu s'y croiser...)

    Posté par Ester, 22 mai 2007 à 17:50
  • se soigner vraiment

    il faut absolument se soigner. Je ne l'ai pas été et cela traîne.

    j'ai eu tous les symptômes décrits pendant 18 mois (toux spectaculaire, très bruyante, nuits impossibles, perte de respiration, etc...je passe sur les détails). Cela s'est arrêté malgré tout presque six mois et vient de reprendre de plus belle; or trois pneumologues successifs m'ont soignée pour de l'asthme sans résultat, en me jurant que je n'étais pas contagieuse (j'ai plusieurs petits enfants !) alors que j'avais moi-même suggéré la possibilité d'une coqueluche.
    finalement, puisque cela a recommencé, un nouveau médecin parle de coqueluche,mal soignée.
    est-il possible de conserver la maladie si longtemps?

    Posté par deux ans, 26 mai 2007 à 05:18
  • Eh bé, me voici bien rassurée ! Bon, Deux Ans, j'espère que ça va s'arrêter vite ton truc. Si tu essayais l'acupuncture ? L'homéopathie ?
    Quant à moi, je ne sais pas si ça s'appelle "se soigner", mais je sors de chez mon généraliste avec une ordonnance d'antibiotiques à assommer un cheval, plus un peu de cortisone sinon ça serait pas drôle, et enfin, pour la première fois de ma vie, des somnifères. Si ça ne me tue pas, j'espère au moins que ça servira à quelque chose.

    Posté par ptipois, 26 mai 2007 à 14:45
  • espoir

    oui, tu as raison et je viens de commencer un traitement homéopathique, mais il ne date que de quelques jours. J'attends et je te tiens au courant.
    Information: j'avais interrogé les savants pneumologues sur l'éventualité d'une coqueluche, cela ne les avaient pas du tout alertés ni intéressés.
    J'avaix de moi-même arrêté les coticoïdes qui ne m'ont rien fait du tout, si ce n'est m'empêcher un peu pluls de dormir, et laisser passer toutes les saletés car cela détruit les défenses immunitaires.
    Au bout de deux mois cela s'était arrêté; et puis voilà, cela recommence (toux violente et sonore, qui réveille toute la maison du premier au dernier étage, qui meempêche d'aller au concert et au théâtreet l'homéopathe semble être sûr de son fait: une coqueluche non soignée .
    j'attends de voir les résultats de l'homéopathie!
    je te tiens au courant.

    Puis-je dire que les corticoîdes n'ont eu aucun effet?

    dis-moi ce que tu deviens.

    j'admire le site!

    Posté par deux ans, 26 mai 2007 à 20:25
  • Bravo les pneumologues. Oui, tiens-moi au courant des suites de ton traitement homéo.
    Pour ce qui est des corticoïdes, il ne s'agit que d'un collutoire local pour l'inflammation de la gorge. Donc rien de méchant.

    Posté par ptipois, 26 mai 2007 à 23:30
  • Et merci pour le site !

    Posté par ptipois, 26 mai 2007 à 23:32
  • Hé ben quelle galère tu as vécue !
    Et tu n'as pas écrit à Lariboisière pour leurn apprendre l'incompétence de la pétasse de garde arrogante ? C'est incroyable qand même d'être aussi nulle et de se la péter en plus !

    Posté par Fiso, 27 mai 2007 à 21:57
  • Inquiétude....

    C'est en expliquant à Isa, une amie, ma toux persistante diagnostiquée comme une pneumopathie qu'elle m'a envoyée lire ton blog...
    Dès le surlendemain de la toux (à en vomir et un bel etouffement nocturne) je file chez le medecin de garde qui voit une pneumopathie, me colle sous pénicilline et cortisone (au moins je respire mieux) mais la toux persiste et semble reprendre. Je m'essoufle vite, prends des coups de chaud, peine à monter les escaliers... et je nefume même pas.
    Toujours entre 2 trains pour le boulot, je commence à me poser des questions.
    Dire que je pensais que la coqueluche n'existait plus !!!!
    Merci pour ton histoire,
    je vais reconsulter

    et bon retablissement s'il reste quelques traces.

    Posté par Deirdre, 31 mai 2007 à 21:32
  • Ah les médecins de garde... décidément...
    On les aime bien mais apparemment les médecins français ne sont pas encore tous sensibilisés au grand retour de la coqueluche. Heureusement il y en a qui sont au courant, et qui savent prendre le problème en main, par exemple ma généraliste et celle de notre ami Memapa (http://www.memapa.canalblog.com), sauvé in extremis.

    Deirdre, c'est en lisant ton post que je me rends compte qu'il faut décrire un peu ce qu'est la coqueluche, qui m'a l'air de revenir en force depuis quelques années.

    Ironiquement, l'histoire de la coqueluche qu'on se refuse à diagnostiquer se répète tant de fois qu'on pourrait presque dire que le diagnostic raté est en soi un indice !

    D'abord ne t'inquiète pas, il faudrait que tu fasses comprendre à ton médecin traitant (ou, si ça ne marche pas, à un autre qui voudra t'entendre) que ce que tu as est très probablement la coqueluche. À partir de là tout ira mieux.

    Tous tes symptômes correspondent à ce que j'ai eu ; toux terrible à maximum nocturne, nuits blanches, coups de chaud (surtout au visage), et surtout fatigue, peine à monter les escaliers, difficulté à marcher plus d'une demi-heure... Parce qu'on est crevé, épuisé, d'une part à cause du manque de sommeil et aussi parce que ces satanées bactéries ont fait leur job dans nos bronches et il faut attendre la régénération cellulaire pour réparer tout ça. Ce qui explique la longueur de la maladie.

    Il faut bien savoir qu'actuellement ce sont les adultes qui transmettent et reçoivent la maladie (et quand ils l'ont, ils doivent absolument éviter le contact avec les bébés non vaccinés, bien entendu).

    Va reconsulter vite ! On te fera probablement faire un test sanguin, pas toujours très fiable, mais il pourra au moins déceler des anticorps ou un contact avec le bacille. Ce qui ne laisse plus de doute.
    Le seul antibiotique qui marche bien, c'est l'érythromycine, administrée au moins huit jours. C'est cela que, vraisemblablement, on te prescrira si le diagnostic va dans le sens de la coqueluche. La cortisone ne sera sans doute pas nécessaire si tu reçois ce traitement.
    Au bout de trois jours d'érythro, je toussais déjà moins et j'ai retrouvé le sommeil (mais comme a priori l'érythro ne "guérit" pas les bronches, elle ne fait que limiter les dégâts) je pense que je dois à mon acupuncteur miracle une bonne partie de ma guérison actuelle.
    À présent — traitée au bout de six semaines de maladie tout de même —, ça va nettement mieux, mais j'ai encore deux ou trois quintes par jour, moins de gêne la nuit, je suis encore essoufflée mais les coups de chaud et les spasmes bronchiaux ont quasi disparu. Ce qui fait une grande différence. Mais la convalescence est longue ! Et je continue de faire peur à tout le monde quand je tousse en public, par exemple au resto quand je m'étouffe sur une minuscule miette de pain (oui, parce que le passage laryngal reste très chatouilleux encore longtemps après...).

    Alors n'hésite pas à prendre ça en main au plus vite !

    Posté par ptipois, 31 mai 2007 à 22:32
  • Triomphe !!!

    Sarkozy powaaaa...

    Non je deconne...

    As tu aussi constate la large proportion de cyber cretin jouant les opprimes imaginaire et clamant haut et fort qu'ils avaient le courage de dire ce qu'ils pensaient et de celebrer la victoire du nain de jardin satanique... Comme si etre a la fois du cote de l'epee et du cote du vainqueur presentait le moindre risque face aux supporter de la gauche bizarre. Allez, passe la grenadine ca donne un meilleur gout a l'eau de javel...

    Sinon, felicitation pour ta collection de maladie rare. On as eut des tuberculeux dans le groupe, maintenant la coqueluche. Vas falloir que je m'applique vraiment pour rester a votre hauteur... Ma charmante moitie (enfin plutot mes 3/4) m'ayant refuse la vaccination je vais peut etre tenter la meningite japintock... ce serait la classe non ?

    Posté par Mad Flyer, 12 juin 2007 à 07:32
  • Oui j'ai constaté, et d'ailleurs les opprimés imaginaires super-courageux qui geignent qu'on les opprime alors qu'ils sont au poil près du côté de la pensée dominante, et qui pleurnichent qu'on les censure alors qu'on n'entend qu'eux, ça ne date pas de la victoire de Sarkozy, ça fait bien quelques années qu'on se les fade. C'est le syndrôme Houellebecq.
    À ce titre, l'époque présente est leur apothéose, espérons que comme toutes les apothéoses elle marquera le début de la dégringolade. On peut toujours rêver.
    Je n'ai aucun mérite pour la maladie rare, d'ailleurs 1) elle n'est pas si rare que ça, et 2) heureusement pour toi j'espère que la méningite nippone ne s'attrape pas en claquant des doigts.

    Posté par ptipois, 12 juin 2007 à 20:06
  • JE NE SUIS PAS LA SEULE

    eh OUI, dela fais 15 jrs que je tousse, nuit difficile avec grosse quinte, le boulot difficile, travailler avec un masque, je suis assistante dentaire.... J'ai eu en premier des antibiotiques "Rulig", 4 jours après et quelques nuits blanches corticoîde, pas d'effets... prise de sang, radios des poumons (rien) alors aérosols... un peu mieux mais je pense pas que cela soit dus aux aérosols. Donc je me pointe chez le médecin avant ses consults, je craque, en pleurs, épuisée. Il m'obtiens en rdv chez un pneumologue, prise de sang suspecte une coqueluche, j'attends les résultats (1 semaine) c'est super long !!!!!! Ma soeur m'as parlé d'un "truc" véridique, que j'essaierai si le résultat sanguin est positif : faire un vol en coucou à 4000 m d'altitude pdt 1heure et la coqueluche s'envole, son ami l'a fait à 4 ans car il avait toussé pdt 1 an et ça a marché. A essayer et à voir Je te tiens au jus.

    Posté par didou, 12 juillet 2007 à 05:01
  • Au fait, j'ai écris à 5 h du matin cela fait 2 heures que je n'arrive pas à dormir......

    Posté par didou, 12 juillet 2007 à 05:01
  • Didou, faut arrêter de tourner autour du pot, à mon avis tu devrais retourner chez ton médecin (ou en trouver un autre) et le secouer comme un prunier jusqu'à ce qu'il te prescrive au moins dix jours d'érythromycine, car dès qu'on soupçonne une coqueluche il faut immédiatement traiter comme si l'on en était sûr. Si c'est une coqueluche il n'y a pas de temps à perdre, et de toute façon le traitement élimine la contagion, ce qui est déjà impératif. Et si ce n'en est pas une, les antibios sont à spectre large.

    Je suis atterrée qu'on fasse attendre les patients si longtemps pour des résultats quasi certains (la coqueluche n'est pratiquement jamais diagnostiquée au début), pendant cette attente ils sont encore hyper-contagieux et ils s'épuisent, non vraiment il y a des médecins irresponsables. Ne serait-ce que pour la contagion.

    Posté par Ptipois, 12 juillet 2007 à 10:23
  • Encore un cas

    Bonjour,

    A mon taf, il y a 2 cas de coqueluche. Personnellement, je tousse depuis plusieurs semaines mais je mettais ca sur le compte de mes allergies, mais plus j'y pense, plus je me dis que c'est peut etre ca!!!
    Quand je tousse, limite, je vomis apres ou tout au moins je n'arrive pas a recuperer mon souffle pendant plusieurs minutes.
    Depuis 2 semaines, j'ai meme des episodes de fievre.
    Qu'en pensez-vous ? (Mon medecin ne m'a rien prescrit, si ce n'est de la vitamine C, car je suis tres fatiguée)

    Posté par PtiteFille, 11 septembre 2007 à 16:30
  • Bonté divine ! PtiteFille, va au plus vite voir un médecin sérieux ! Et comme il te prescrira sans doute des tests, demande-lui de te traiter immédiatement à l'érythromycine avant même d'avoir les résultats ! Qu'est-ce que tu risques de toute façon ! Tu ne vas pas attendre encore une semaine pour être soulagée !

    J'ai du mal à comprendre l'état de la médecine, rien qu'à voir les commentaires de ce blog on constate aisément combien la coqueluche des adultes est redevenue fréquente. Et tout ce que certains trouvent à faire, c'est prescrire de la vitamine C. Je rêve.

    Et pendant ce temps-là, mal diagnostiquée de toute part, la maladie progresse...

    Posté par Ptipois, 11 septembre 2007 à 17:05
  • suite coqueluche

    Je l'ai contracté en avril 2005. Pas diagnostiqué par le médecin. Ce sont mes recherches sur internet qui m'ont convaincu de ce que j'avais puis un vieil Orl plusieurs mois après , trop tard pour les tests, qui me l'a confirmé sur ma description des symptomes.

    Je souffre encore deux ans plus tard d'un sinus qui coule en permanence (plus ou moins) dans la gorge. Est ce du aux doses massives de cortisone et de mucomist que le toubib me donnait pour combattre une prétendue allergie? Le moindre rhume me réveille cette toux quinteuse qui me fatigue. Quelqu'un a t'il connu cette séquelle du sinus qui coule et comment s'en sortir. L'Orl n'a pas réussi à trouver une solution autre que des lavages quotidien à l'eau de mer.

    Posté par thierry, 16 octobre 2007 à 12:06
1  2    Dernier »

Poster un commentaire