chez ptipois

It's only food, folks!

23 juin 2007

After la coqueluche

Ça commence à aller vraiment mieux. J'ai encore une petite quinte certains soirs, il ne faut pas que je rie trop fort et je dois me méfier du chili, mais dans l'ensemble la coqueluche est derrière moi. D'après mon acupuncteur miracle, il faudra encore deux semaines avant que la fatigue me quitte et que je retrouve tout mon souffle, mais enfin on n'en est plus au post du 18 mai.Pour fêter ça je me suis payé un luxe, enfin un luxe au sens où je l'entends : une balade à travers les Tuileries mouillées (il y a eu quelques grosses averses... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 01:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 juin 2007

Flagrant délit de désinformation télévisuelle

Ce n'est pas parce qu'il y a une chaîne thématique culinaire sur le PAF qu'elle est forcément regardable. En ce qui me concerne, s'il m'arrive de zapper sur Cuisine TV par pure bonne volonté, il y a des limites à l'héroïsme et en moins de cinq minutes me voilà repartie sur les chaînes cinéma à la recherche du Petit Baigneur, d'un Melville ou de tout autre chose de pas trop polluant pour le système visuel.Déjà, il y a peu de choses en ce monde qui soient aussi baffables que l'espèce de doublage au rabais dont on nous gratifie sur les... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 16:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
14 juin 2007

La vie en bleu

Alors que je n'avais pas encore eu beaucoup d'occasions d'essayer mon nouveau jouet (un Nikon D80 pour fêter ma guérison relative et mon anniversaire), je suis allée au Fooding d'été à Vitry-sur-Seine. Normalement, comme cet appareil a une légère tendance à surexposer, je mets la balance des blancs par défaut sur la position "nuageux" et ça fait la rue Michel. Oui mais voilà, la veille de ce jour-là (pendant que tous les clients d'un restaurant sichuanais se retournaient sur une de mes quintes de toux provoquées par un... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 00:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 juin 2007

Grrrrrrr, du veau tigré !

Juste avant la première cuillerée : soupe glacée de tomate, croûtons, quenelle de brocciu — ou comment un service brouillon peut bousiller une jolie assiette en trois secondes. Pas la faute du chef : la soupe est délicieuse. À quoi voit-on qu'on déjeune dans le seizième, entre la place Victor-Hugo et la Porte Maillot ? C'est facile : on est environné d'une faune inimitable. Costards venus du palais des Congrès, types business sur le modèle Catherine Nay, Patrick Devedjian ou Valérie Pécresse, nappies (authentique terme... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 00:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]