chez ptipois

It's only food, folks!

28 novembre 2008

Le fruit est dans le verre (autre angle de vue)

01

Sur le blog de François-Régis Gaudry, vous trouverez des photos ressemblant beaucoup à celles-ci. Et pour cause : elles ont été prises au même endroit, le même soir, autour des mêmes verres et des mêmes convives, et avec des appareils très proches — ces petites merveilles que sont les compacts Lumix. Mettant de côté le fait que son appareil est mieux que le mien (il a le super-dernier modèle de la mort qui tue), vous remarquerez que c'est la même température de couleurs, la même façon de fixer les ambiances, de gérer le flou de bougé avec panache, et aussi la même granulosité du bruit qui donne un aspect velouté, transformant ainsi un défaut en qualité. L'optique Leica...

02

Voilà pourquoi ceci est plus un post d'ambiance qu'un post d'information. L'info, la liste des boutanches et leur description précise, ainsi que les commentaires appropriés, vous aurez tout cela sur Et toque ! — je voulais surtout évoquer la superbe luminosité que nous avions ce soir-là dans la petite salle d'étage de Racines. Dès l'entrée, j'ai constaté tout haut que nous étions dans un tableau des frères Le Nain.  La photo ci-dessus donne une bonne idée de la grâce toute caravagesque de cette belle soirée.

03

(Yves Nespoulous me pique mon Lumix et donc hérite le copyright de cette photo.)

04

Mais ce n'est pas seulement à vos yeux que je dédie ce post, c'est aussi à vos oreilles. Parviendrai-je à vous faire entendre une conversation sans le son, uniquement à partir des images ? Peut-être. En effet, ce soir-là, entre Marc Sibard (des Caves Augé) et Sébastien Demorand, ça tchatchait dur et sec. Pendant ce temps, au fond de la salle, se passait tout autre chose : deux univers parallèles se frôlaient dans la pièce. Sébastien bouge, s'anime, parle avec ses mains. Le mouvement, la vivacité, l'expression captées par l'objectif me rappellent cette conversation et m'en restituent les voix. Comme le petit Konica Revio que j'ai longtemps utilisé et que j'utilise encore (le meilleur capteur numérique que j'aie jamais vu, même sur un reflex), le Lumix me paraît parfois beaucoup plus instrument de peinture que de photographie.

05

06

07

08

Posté par Ptipois à 01:03 - Paris - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    Sympa ce billet "photo", mais et le fruit dans tout ça ?

    Posté par Tiuscha, 28 novembre 2008 à 07:29
  • Dans le verre, et en l'occurrence sur le blog de François-Régis, qui est en lien dans le post. Il a très bien décrit le tout, donc inutile que je doublonne. En outre, ayant des obligations pour le dîner, je suis arrivée au dessert et je n'ai pas goûté tous les vins. J'ai dégusté un fond du saint-romain de Frédéric Cossard, qui n'était pas ce que j'avais envie de boire ce soir-là. En revanche le chenin moelleux du domaine des Griottes, dont j'avais un plein verre, était juste ce qu'il me fallait, malgré son attaque nasale sentant un peu l'étable et sa note de poudre de riz chyprée vers la fin — moi j'aime, mais tout le monde n'aime pas. En fait j'ai beaucoup moins bu que ces messieurs mais j'espère me rattraper ultérieurement.

    Posté par ptipois, 28 novembre 2008 à 11:54
  • Bon, rien de plus à dire que : CE MIDI JE FILE ACHETER UN LUMIX !!! Tu as achevé de me convaincre. Et dire que ce n'est même pas un billet sponsorisé... Tsss...
    Si, juste une question : il assure aussi dans la pénombre et les ambiances tamisées des restos intimes ?

    Posté par Thierry Richard, 28 novembre 2008 à 12:06
  • Réponse : ben oui, la preuve ! Mais attention, choisis le réglage "ISO intelligent - pas plus de 400 ASA" sinon le bruit en basse lumière est un peu trop fort. Avec ce réglage, il donne cet aspect velouté très "peinture italienne".

    C'est tout de même bien de pouvoir se dire : "ce midi je file acheter un Lumix". Ah là là.

    Posté par ptipois, 28 novembre 2008 à 12:25
  • Pourquoi ? Ca coûte un bras cette petite merveille ? (le truc c'est que je fuit à Venise la semaine prochaine et que j'aurais bien emporté un appareil digne de la Sérénissime...)

    Posté par Thierry Richard, 28 novembre 2008 à 12:55
  • Ah si tu vas à Venise, n'hésite pas. Non, ça ne coûte pas un bras, je te conseille le LX-3, sorti récemment.
    http://www.pixmania.com/fr/fr/1517959/art/panasonic/lumix-dmc-lx3-noir.html

    Posté par ptipois, 28 novembre 2008 à 13:16
  • Oui j'ai lu mais justement les goûts des unes n'est pas forcément celui des autres..POudre de riz chyprée ? Mais qu'est ce donc !?

    Posté par Tiuscha, 28 novembre 2008 à 13:21
  • oubli

    bonjour, vous oubliez que la technique ne fait pas tout ! j'ai acheté le dernier Lumix en octobre car mon Canon G9 m'a été volé à une soirée. Le lumix ne m'a pas satisfait pour plusieurs raisons comme le fait qu'il ne fait longue focale et est trop léger pour moi... C'est vrai qu'il est de très bonne qualité aussi. Je viens de le revendre et j'ai choisi le Canon G10. L'appareil ne fait pas la photo, pensons plutôt comment nous nous comportons face aux événements et comment sont nos choix d'exposition ou de cadre... Réflexion que je soumets toukours lors de mes ateliers.

    Posté par l'oreille, 28 novembre 2008 à 13:29
  • On n'a rien oublié, je ne crois pas avoir dit que la technique faisait tout. L'appareil ne fait pas la photo mais comprendre à l'usage ses contraintes et ses réactions particulières permet d'interagir avec lui de façon personnelle, et il ne me paraît pas inutile d'évoquer cette interaction qui peut changer radicalement d'un appareil à l'autre, surtout en ce qui concerne les compacts, d'ailleurs.

    Posté par ptipois, 28 novembre 2008 à 13:33
  • Tiuscha, pense à de la poudre de riz de grand-mère et aux parfums capiteux et sucrés qu'on aimait dans les années 30-40. C'est ça le chypré.

    Posté par ptipois, 28 novembre 2008 à 13:34
  • Ah, c'est le Lumix qui m'a fait aimer prendre des photos, j'aime son rendu de couleurs chaudes, et son petit grain. J'ai un vieux modèle -enfin, celui de mon fiancé- et j'hésite à passer au modèle récent, parce que j'aime tellement celui-là... A part ça, le fond des verres est frais

    Posté par Ester, 28 novembre 2008 à 21:34

Poster un commentaire