chez ptipois

It's only food, folks!

05 juin 2010

Lumix GF1 et vaches maigres

00

Sujet. Vous commenterez les deux propositions suivantes :

1) Faire de la photo avec un micro 4/3 quand on est fauchée, c'est pas de pot.
2) Faire de la photo avec un micro 4/3 quand on est fauchée, c'est très cool.

1) Voici quelques mois, vous vous rappelez, j'ai fait une folie : l'achat d'un boîtier micro 4/3 Lumix GF1 de Panasonic, dûment assorti de l'épatant petit objectif 20 mm pancake. Totalement hors de ma portée à cette époque (et encore maintenant), mais ce petit appareil et son miraculeux caillou m'ont procuré un tel bonheur que je pense mériter double ration de flammes infernales, de cuisson au chaudron et d'autres tortures de la géhenne bancaire. Oui mais voilà, une optique fixe de 20 mm en micro 4/3 (donc à peu près 50 mm en focale réelle), c'est une optique standard, adaptée à beaucoup de situations, mais c'est insuffisant. Il faut du grand angle, et surtout dans mon cas il faut du macro. Or le mode couillon de l'appareil (c'est-à-dire "auto intelligent") se positionne bien spontanément sur macro, mais c'est le seul cas où la commande macro apparaît dans les menus. Qu'à cela ne tienne, il y a le super petit macro Panasonic-Leica f2/8 45 mm, au prix de (gasp !) 900 euros. Est-il besoin d'en dire davantage ? Eh oui, le format micro 4/3 (que je crois promis à un brillant avenir) en est à ses débuts, la gamme d'accessoires (genre viseur qui coûte le prix du boîtier) et d'objectifs est encore limitée, et surtout relativement chère. C'est frustrant d'avoir en main une si belle technologie et, par manque de moyens, de ne pas pouvoir en faire tout ce qu'on veut.

2) Or il y a une caractéristique technique réjouissante des micro 4/3 que les premiers fans du format se sont empressés d'exploiter : à l'instar des anciens Leica (dont je les crois plus ou moins inspirés), ce sont des boîtiers légers, compacts, discrets - et beaux - munis d'objectifs interchangeables, tout aussi légers et compacts. Seules trois marques pour l'instant commercialisent ce format : Panasonic, Olympus et Sigma. En ces temps de chacun-pour-soi et de formats propriétaires triomphants, je rends grâce aux deux premiers pour avoir muni leurs boîtiers micro 4/3 de la même baïonnette, les rendant pleinement compatibles et inaugurant un standard qui sera, je l'espère, respecté par les autres marques. Des bagues d'adaptation sont proposées de toute part afin de pouvoir accoler aux micro 4/3 des objectifs pour reflex tels que les Canon, Nikon, etc. Je n'en vois pas trop l'intérêt : pourquoi, alors que le boîter micro 4/3 se distingue par sa légèreté et sa compacité, le transformer en l'appareil lourd et encombrant auquel justement le format permet d'échapper ? C'est bien plus intéressant de se servir dans la (petite) gamme des objectifs micro 4/3, ou, pour les économiquement faibles et moyennant la bague d'adaptation appropriée, dans tout un choix d'optiques antérieures à l'ère numérique. Par exemple les merveilleux objectifs Zuiko conçus pour les Olympus de la gamme OM. Moins de 10 euros sur Ebay pour un f1/8 50 mm... Moins de 20 euros pour la bague d'adaptation, port compris. Démonstration faite : les micro 4/3, quand on est fauchée, c'est très cool.

Démonstration par l'image maintenant. Ci-dessous, les premiers essais. Afin de jouer le jeu jusqu'au bout, je vous les livre sans la moindre retouche ni le moindre recadrage. Je n'ai d'ailleurs éprouvé aucun besoin de le faire.

01

À la volée, quelques minutes après avoir fixé le 50 mm pour la première fois sur l'appareil (et compris comment le faire fonctionner, avec le réglage "shoot without lens"). Ce petit caillou peu coûteux se révèle un superbe objectif de portrait.

02

Velouté, piqué, rendu des couleurs... La photo originale apparaît d'un rouge encore plus éclatant, mais qui reste doux.

03

Séance de stylisme culinaire vendredi dernier au Pré-Saint-Gervais. Ambiance "jardin dans le désert" : pétales de rose dans une soucoupe avec un peu d'eau.

04

Préparatifs pour un poulet cristal ce matin. Une recette que j'ai écrite pour L'Express Styles ; aujourd'hui je l'ai réinterprétée avec un bouillon moins chinois.

05

Pas toujours facile de faire le point en manuel sans viseur, directement sur l'écran. Heureusement l'écran du GF1 est très lisible. Le court-bouillon est à base d'eau et de vin blanc (un verre), poireaux, carottes, navets, oignons rouges nouveaux, ail, gingembre vert, thym et laurier, piments végétariens et un piment vert marocain, sel, poivre, piment de la Jamaïque.

06

Plan rapproché sur le bouillon en ébullition.

07

La salade d'avocats, tomate, oignon rouge et coriandre qui accompagne le poulet cristal.

Posté par Ptipois à 20:32 - Images - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • j'ai pas tout compris à ce que tu as écrit car la technique ne m'interesse pas des masses. j'ai aussi un Lumix DMC LX2 qui ne quitte pas mon sac et dont je me sers tout le temps et aussi un Nikon D60 assez basique. il faudrait que je m'achète un autre objectif pour de la macro justement.

    Posté par marie, 06 juin 2010 à 10:58
  • QUESTION MACRO GF1

    Bonjour,
    Merci pour ces explications sur le GF1
    J'ai un projet de bouquin de cusine...et Je viens de m'acheter un GF1 avec son petit objectif 20mn. Hors, je suis très frustré du mode macro qui n'apparaît qu'en AUTO.Ce n'est pas la top pour la photo culinaire car on ne peut pas contrôler la mise au point qui se fait par défaut...ni jouer sur l'ouverture...
    Bref que me conseillez vous ? acheter l'objectif Macro qui va avec le GF1?
    Merci d'avance.
    Mathieu

    Posté par Mateodelapaix, 25 juin 2010 à 12:08
  • Rien à voir

    Bonsoir Ptipois,pardonnez ma question qui n'a rien à voir avec votre dernier sujet mais je voudrais savoir où trouver un très bon kouign amann puisque celui de Mr Conticini n'est pas top top?Bien à vous

    Posté par agnès, 27 juin 2010 à 18:59
  • D'abord désolée de répondre si tard.

    @Mateodelapaix : la réponse à votre question est dans le post. C'est vrai que le mode macro n'apparaît qu'en auto, ce qui est un non-sens. La solution : acheter un objectif macro spécialement prévu pour GF1 ou pour Olympus Pen (moyennant bague d'adaptation). Ou faire comme moi, acheter d'occasion des objectifs Zuiko macro (comme je viens de le faire pour 100 euros avec un Auto Macro f3.5 50 mm).

    @agnès : les seuls bons kouign-amann que j'ai trouvés étaient en Bretagne, mais ceux que vous achetez sous plastique dans un moule en alu dans les épiceries fines ou les grandes surfaces sont de toute façon supérieurs à toute interprétation de pâtissier parisien.

    Posté par Ptipois, 13 juillet 2010 à 20:53
  • @Marie : pour Nikon il y a un magnifique objectif 60 mm macro que je te conseille. Sinon le Lumix LX2 c'est très bien (j'ai aussi un LX3 en pension chez un copain).

    Posté par Ptipois, 13 juillet 2010 à 20:56
  • Helppppp!!!!!

    Salut Ptipois,

    J'ai lu avec bcp attention ton post concernant les bagues d'adaptation pour le GF 1. Je desire me le procurer, boitier a nu, mais ici, où je vis, loin, tres loin de chez nous,la France, je galere. Desireux d'avoir un grand angle et un objectif assez polyvalent peux-tu me récapituler ce qu'il me faut comme bague? Et quelle type d'objectifs, adaptés STP. Merci de tes conseils

    Posté par Mytsushai, 17 juillet 2010 à 12:33
  • bagues micro 4/3

    Bonjour,
    Je suis amateur de vieux bouts de verre pour mes 5 reflex ;o)
    Une adresse que j'ai placé sur mon site (fotodiox). Cette société, aux USA, vend des bagues de très bonne qualité avec un délai très court de livraison. J'en ai acheté plusieurs, elles sont très bien construites et sans jeu...
    Cordialement
    Didier

    Posté par wttm, 03 août 2010 à 19:29

Poster un commentaire