chez ptipois

It's only food, folks!

07 août 2010

L'été 2010, volume 1

Le printemps n'a pas été formidable. En fait, l'hiver non plus. L'hiver a été maussade. L'automne pas brillant. Allez, carrément : les deux dernières années, bof. Il n'y a qu'un seul chapitre qui ait été bien écrit, et cela à partir du mois d'avril : le travail, les projets, les livres. Le reste, on oubliera. Au vu de tout cela, je me suis dit que l'été serait comme le printemps qui était (sauf côté boulot) comme l'hiver. Je me trompais. J'ai dû annuler des voyages importants faute de moyens, mais ce n'est que partie remise. Un petit regard en arrière sur ce qui s'est passé depuis mai et je vois que l'été 2010 est loin d'être pourri. Ce n'est pas encore la grande stabilité ni la parfaite insouciance, mais il y a de bonnes choses. Entre autres des chefs, des livres, des thés, et de la cuisine. Beaucoup.

01San

On commence au tout début du mois de juin avec une fleur de ciboulette posant dans la cuisine de L'Air du Temps, chez Sang-hoon Degeimbre, dont j'aurai l'occasion de vous reparler plus tard. Nous revenons d'un événement organisé par mon ami Michel Cloes (président de Chef Culinary Network)  autour des grands sauternes classés, dans les Ardennes. A lire bientôt sur Ptipois' Wines, qui a d'ailleurs grand besoin d'être mis à jour.

02San

Michel Cloes, Sang-hoon Degeimbre.

03_roses

À peine rentrée à Paris, direction Le Pré-Saint-Gervais, mon couffin de stylisme en main, vers le studio de la talentueuse photographe Claire Curt, qui réalise les photos du livre Lettres gourmandes des terres lointaines et d'outre-mer, à paraître cet automne chez La Martinière Atelier Saveurs. À partir de textes choisis par François Desgrandchamps, j'imagine et réalise les recettes tout en écrivant les textes de transition entre extrait littéraire et création culinaire. Je vous reparlerai bientôt de ce très beau livre.

04_bstella

Nous ne travaillons d'ailleurs pas seulement en studio. Ici, ma bstella au poulet, préparée pour illustrer un texte de Théophile Gautier, se fait tirer le portrait par Claire, plus ou moins à la sauvette, dans une cour du café maure de la grande mosquée de Paris.

05_blettes

Voici un des plats présentés au concours de cuisine légumière qui se tient le 13 juin chez Claude Colliot, rue des Blancs-Manteaux, sous la direction de la galeriste Michèle Chomette. Je suis membre du jury. Non le vainqueur, mais mon préféré : Blettes et blettes. Des blettes recouvertes d'une sauce de blettes et d'huile d'olive. Archisimple et riche de contenu.

06_ma_s

Restons dans les légumes puisque, les 3 et 4 juin, je réalise pour L'Express Styles trois recettes sur le sujet du maïs avec le photographe Richard Haughton. À découvrir à l'automne.

07_CIPC_1

Le 14 juin, au restaurant Afaria (15, rue Desnouettes, Paris XVe), a lieu la conférence de presse du Concours international de photo culinaire qui se tiendra dans la seconde quinzaine de septembre à Oloron-Sainte-Marie (Béarn). J'y serai, comme pour les deux premières éditions (celle-ci sera la troisième), membre du jury, représentant la catégorie stylisme. Ci-dessus, William Ledeuil (Ze Kitchen Galerie) assemble un plat.

08_CIPC_2

Yves Camdeborde sert ses ravioles de boudin noir.

09_CIPC_3

Le concours de photo culinaire à Oloron, qui prend de l'ampleur chaque année, est connu pour rassembler une superbe brochette de chefs. Ici, Christophe Girardot (La Table de Montesquieu à La Brède, Gironde) se prépare à servir un de ses consommés aromatiques sous le regard attentif de Jean-Claude Mariani.
Des nouvelles du concours ici même à partir de la fin septembre.

10_Andre

Le soir même de ce 14 juin, je retrouve mes amis Andre Chiang (ex chef chez les Pourcel, Jaan par Andre…) et son épouse Pam au restaurant Racines (passage des Panoramas) tout frais équipé de son nouveau chef. Nous ne nous sommes pas vus depuis le mois de mai 2005 à Shanghai, où Andre m'a reçue et assistée pour l'écriture de mon livre L'Asie des frères Pourcel. J'ai revu Pam brièvement à Bangkok en janvier 2006. Depuis, vainement espéré de les rejoindre à Singapour... Mais la roue tourne. Andre se prépare à ouvrir son propre établissement à Singapour, un restaurant concept dans lequel ce grand chef pourra exprimer toute la mesure de son talent et de sa personnalité. De cela aussi, vous aurez bientôt des nouvelles sur ce blog.

11_dong_ting

Andre connaît ma passion pour les thés chinois. Le dong ting des montagnes taiwanaises qu'il m'a apporté en cadeau est en tout point conforme à la réputation du cru : chaud et frais, brioché, crémeux, profond et d'une grande longueur. Pour lui rendre hommage, je l'infuse en grande quantité et je lui réserve un de mes plus beaux gaiwan.

12_ledivellec

18 juin ou l'appel du poisson cru. Petits tartares (mulet, saumon) chez Jacques Le Divellec.

13_gilles1

14_Gilles2

Grosses gambas grillées, salade de légumes ; et riz au lait, fraises et sésame au restaurant MBC de Gilles Choukroun, le 23 juin. Ce qui me donne l'occasion de dire tout le bien que je pense de ce chef passionné, audacieux, sans concession, et de sa cuisine qui tantôt vous fait exploser le mental, tantôt vous satisfait sans ambages et en mobilisant dans les couches profondes de vos perceptions vos notions oubliées du confort primitif. Charabia peut-être ? Je me comprends. Désolée. Vous en saurez davantage dans un post ultérieur, lorsque j'entrerai dans le vif du sujet. Il se trouve que l'un de mes deux opera magna de ce printemps-été 2010, avec Lettres gourmandes, est un livre de Gilles Choukroun. À pleine bouche, ultrasensuelle gourmandise s'adresse, comme l'indique son titre, aux accords gourmands et sensuels que Gilles aime réaliser dans ses assiettes. Superbes photos de Patrick Aufauvre, stylisme de bibi, textes morfals et coquins écrits avec Gilles : un livre important dont je ne manquerai pas de vous reparler bientôt. À paraître cet automne chez La Martinière Atelier Saveurs.

15_p_diluve

Et soudain, je me retrouve les pieds dans l'eau. Pour me remettre du TGV, un coup de tram et je me rafraîchis les arpions dans le pédiluve des quais de la Garonne. 24 juin : Bordeaux Fête le Vin et je vais le fêter avec lui. Bon, il y a grève et je prends le seul train qui daigne partir ce jour-là. Mes amies Iris et Corinne, respectivement photographe et chargée des partenariats à La Martinière, n'ont pas beaucoup plus de chance que moi à l'aéroport. De sorte que nous arrivons bien en retard, loupant le parcours inaugural sous le cagnard et diverses manifestations officielles. Nous en sommes quittes pour boire un coup (et même deux) de pessac-léognan blanc avec Sylvain, directeur du Conseil des Grands Crus classés, admirer l'expo et dîner sous la tente, avant de nous rendre au château Cantenac-Brown où nous sommes hébergées.

16_expo

L'expo que nous devions inaugurer est montée sur la reproduction d'un chai à barriques dressée à même les quais de Bordeaux : le livre Grands Crus classés, Grands Chefs étoilés, dont j'ai écrit le texte, figure sous forme de planches cartonnées permettant d'admirer châteaux, photos et recettes.

17_fleur

Le 25 juin, mes copines sont parties. Je reste. J'ai bien fait de rester. Invitée à la fête de la Fleur, j'ai la joie d'immortaliser quelques membres de la Commanderie du Bontemps en pleine démonstration de french cancan. Et il y a des gens pour dire que Bordeaux est guindé. Jugez-en vous-mêmes.

18_masters

Samedi 26 juin, je suis toujours à Bordeaux. Je n'arrive pas à partir de cette ville. Pour couronner mon bref mais intense séjour, j'assiste ce soir au dîner des Masters of Wine au château Pontet-Canet, à Pauillac. Impressionnant. Le nombre de verres n'est-il pas éloquent ?
Un rapport plus complet sur ces trois jours à Bordeaux suivra bientôt sur Ptipois' Wines.
Voilà, c'était le mois de juin. Un mois de juin pas si minable, somme toute.
Prochain post : le mois de juillet.

Posté par Ptipois à 16:38 - Propos de table - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Des beaux livres en perspective...

    Posté par Tiuscha, 08 août 2010 à 09:17

Poster un commentaire