chez ptipois

It's only food, folks!

23 novembre 2008

Salon du livre gourmand, Périgueux 2008 (2)

Samedi matin. Tout le monde au boulot : les auteurs à leur signature ou aux tables rondes, les éditeurs et les journalistes un peu partout à la fois, les chefs à leurs démos de cuisine mais aussi stylo à la main pour signer leurs ouvrages. Pour ma part, cette année, je ne suis pas là en tant qu'auteur mais en tant que journaliste, sans avoir de commande d'article. Et pourtant ce n'est pas parce que je ne signe rien que je n'ai rien écrit. C'est d'ailleurs pour moi une impression bizarre de déambuler en découvrant çà et là tel ou tel... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 23:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 novembre 2008

Salon du livre gourmand, Périgueux 2008 (1)

Le Salon du livre gourmand s'est tenu à Périgueux du 14 au 16 novembre. Ci-dessus, un résumé synthétique de mes impressions sur cet événement biennal.Bémol : on regrette amèrement le train Corail spécial qui amenait éditeurs, auteurs, chefs, journalistes et autres professionnels concernés de la gare d'Austerlitz à celle de Périgueux. C'était lent, mais justement : on avait le temps d'arpenter la rame, de se croiser, de grignoter les petites denrées (du café au verre de monbazillac) mises à disposition, de roupiller dans un coin... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 04:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 novembre 2008

Plaidoyer pour les légumes mal foutus

Si une partie de mon corps éthérique est restée dans les montagnes d'Anxi (et pour longtemps j'espère), je n'en ai pas moins les deux pieds posés en France. La France reste mon terrain de jeux adoré. C'est pourquoi nous alternons ces temps-ci les reportages en Fujian et les considérations plus locales. Aujourd'hui, une excellente nouvelle, transmise par l'ami David Lebowitz sur Facebook : l'Union européenne vient de lever partiellement le tabou commercial (absurde et générateur de gaspillage) sur les fruits et légumes mal foutus.... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 01:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 novembre 2008

L’éternité et un kaki

J’aurais pu vous parler aujourd'hui de la nouvelle gastro-microcosmique du jour, Olivier Roellinger rendant ses trois étoiles à Michelin, mais d’autres mieux informés que moi le feront, même si je suis toujours favorablement impressionnée par ce genre de décision. Non, j’avais mieux à faire et plus dans mes cordes : vous raconter une histoire de kakis.Le plaqueminier pousse partout dans le Fujian, souple et élégant, depuis des siècles. Il y pousse en toute liberté, selon sa fantaisie. On ne lui apprend pas à vivre, on ne lui dicte... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 21:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
26 octobre 2008

Visite d'un village onirique

Cher ami éloigné,Finalement, je crois bien que je l'ai rêvé, ce village. La preuve en est que je n'y suis plus et que me voilà ici, ce matin, cherchant à en rassembler les fragments. Ce que j'y ai vu me semble appartenir à un autre monde, avec cette matérialité, cette dimension tactile, cette impression de réalité qui sont, vous en conviendrez, la caractéristique des rêves.J'ai donc rêvé pendant une douzaine de jours (nuits ?) que je me trouvais dans ce village de la province d'Anxi, dans le Fujian, où les maisons empruntent aux... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 10:36 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
23 octobre 2008

Alain Senderens : le lièvre à la royale

Nous interrompons un instant notre programme chinois pour vous faire part d'un repas qu'il serait dommage de passer sous silence : le lièvre à la royale du restaurant Alain Senderens, place de la Madeleine, à Paris.Lorsque je propose quelque temps à l'avance une expédition au camarade Julot, ce n'est pas toujours facile. Je ne dis pas que Julot ne soit pas un planificateur, ce garçon est bourré de qualités et n'est pas privé de celle-ci. Mais j'ai compris comment il fonctionne. Il adore téléphoner vers 11 heures du matin et dire... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 10:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 octobre 2008

Notre route vers Anxi

Avant de commencer le récit de ce périple, voici une photo de moi dans les collines d'Anxi. Juste au sommet de la montagne, là, c'est moi. En fait ce ne sont pas les collines d'Anxi mais d'une autre région en Chine du Sud ; ce n'est pas une photo de moi mais d'un poète du début de la dynastie Ming ; enfin ce n'est pas une photo mais une peinture à l'encre de Shen Zhou. Mis à part ces détails secondaires, cette scène est parfaitement véridique. C'est vraiment moi dans les montagnes d'Anxi, intérieurement et spirituellement du... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 08:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 octobre 2008

Anxi attendra un peu

Anxi est pour le moment en stand-by : j'ai bien attendu toute ma vie, moi, pour contempler une région si magnifique...La semaine que nous devions passer à Long Juan s'est prolongée de trois jours. Franchement, sans les moustiques qui me dévorent consciencieusement bras et jambes depuis mon arrivée, je n'aurais pas été fâchée de partir encore plus tard. Mais les meilleures choses ont une fin, et mercredi dernier nous avons repris la route (douze heures) pour Guangzhou. Ensuite, les choses se sont précipitées, entre shopping, mise à... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 15:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 octobre 2008

Typhon sur le Guangdong

Ce qui est fait n'est plus à faire. J'aurais dû réfléchir avant d'intituler le post d'hier "Humidité", car la "cancellation" du typhon ne signifiait pas qu'il en avait fini avec nous, elle voulait seulement dire qu'on était rassuré sur sa nocivité. En fait d'humidité, je n'avais encore rien vu. Hier, Jing a rentré dans la cuisine ses kumquats confits au sel et au sucre qui séchaient sur le balcon. Ce détail aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Lumière de plomb, trombes d'eau, vent à décorner les... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 19:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 octobre 2008

Humidité

Ne rien faire. Quelque étonnement que cela me procure, ne rien faire.Et me donner tout de même la peine de l’écrire, parce que je n’en reviens pas et que j’ai envie de le dire.Ne rien faire, enfin. Depuis combien de temps au juste ? Je n’arrive pas à me souvenir de la dernière fois où je n’ai rien fait. En réfléchissant bien, peut-être que c’était ici aussi.Partout où je vais, je fais quelque chose. C’est toujours pour agir, jamais pour lâcher. Ici, je lâche tout.Rester allongée sur le canapé, en plein courant d’air. Entre la... [Lire la suite]
Posté par Ptipois à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]